Courrier envoyé à la direction concernant la maintenance informatique

Publié le par CGT Voix du Nord

 logo-filpaccgt2008.jpg

 

Messieurs,

Il est primordial aujourd’hui de trouver une nouvelle organisation qui permette à tout le service de la maintenance informatique de réaliser ses fonctions dans les meilleures conditions possibles. Car il ne faudrait pas que l’ensemble des salariés de la Voix du Nord soient pénalisés par des temps d’attente trop importants lors des appels au 4126.

Devant la nomination de 3 ouvriers au statut d’agent de maitrise, l’effectif de ce service serait amené à 5 ouvriers de maintenance informatique. Cette diminution d’effectif qui nous est imposée va engendrer une surcharge de travail, ainsi que des contraintes supplémentaires pour ce service. Un effectif minimum d'une personne pour répondre aux appels de l’ensemble des salariés, sans parler des autres tâches qui leur sont dévolues.

La direction conditionne la promotion de Monsieur Hemans à la signature de cet accord, nous trouvons cette position inacceptable. Rappelez-vous que la recherche d’un agent de maitrise au service technique de la pilaterie date de juillet 2010. A ce que l’on sache, les négociations concernant le service informatique a démarré bien après. « Pour nous les deux dossiers sont totalement séparés ! ».

La direction cherche à nous rassurer en disant qu’avec leur nouvelle organisation, le travail sera préparé plus en amont, ce qui devrait permettre de réduire les temps d’intervention. Mais elle ajoute également que les tâches assignées aux agents de maintenance informatique resteront les mêmes. Il faut donc nous expliquer comment le même travail (voire plus avec l’arrivée du Courrier Picard) peut être réalisé dans de bonnes conditions. Réaliser une charge de travail à 5 personnes au lieu de 8 personnes, nous parait invraisemblable.

Lors de la dernière réunion de commission de suivi daté du 03/01/2011, FO est venue avec une proposition qui consistait à donner une compensation financière afin d’aider les membres de ce service à accepter cette régie. La direction a une fois de plus refuser cette proposition sous prétexte que le travail ne changeait pas dans son contenu, et qu’il n’y avait que « quelques contraintes supplémentaires ». Elle leur promettait également une commission de suivi afin d’évaluer au mieux le fonctionnement de ce service, nous sommes d’accord sur le fond mais lorsque lors d’une précédente réunion nous avons demandé à la direction de s’engager à ce qu’il n’ait pas recours à de la sous -traitance en cas de surcharge de travail, nous n’avons jamais eu cet engagement. Par contre, ne rêvons pas ,il n’y aura pas non plus d’embauches !

Nous avons donc une position qui est très claire, l’emploi ne peut pas être acheté. La sous-traitance n’est pas la bienvenue dans notre entreprise car nous voyons, malheureusement trop, les dégâts qu’elle engendre. C’est pourquoi, discuter d’une quelconque prime au détriment de l’emploi ne peut être concevable.

Nous sommes toujours prêts à discuter, mais ne comptez pas sur nous pour brader nos métiers qui ont permis jusqu’à aujourd’hui d’avoir un journal de qualité, et qui sort tous les jours dans les meilleurs délais.

Publié dans Tous collèges

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article