L’EST ECLAIR REINVENTE SON PREPRESSE (source PressNews)

Publié le par CGT Voix du Nord

L’intégration début 2014 du système d’information NewsGate (CCI), commun à tous les titres du belge Rossel, au quotidien de l’Aube L’Est éclair (New pôle CAP) provoquera à la rentrée une nouvelle baisse d’effectifs de neuf personnes - sur 70. Déjà, fin 2013, neuf salariés avaient profité du guichet ouvert au moment du rachat du pôle Champagne-Ardenne (CAP) du Groupe Hersant média (GHM) par Rossel. Pour éviter le coût d’un plan de sauvegarde de l’emploi, L’Est éclair est à nouveau resté sous la barre des dix suppressions de postes.

Les licenciements concernent des salariés administratifs et du personnel du service prépresse. Les dix emplois maintenus au prépresse (sur quinze) vont par ailleurs faire l’objet d’une expérience inédite en PQR. Ils seront redéployés entièrement sur la publicité avec la volonté du groupe de les associer pleinement au développement de la régie de New pôle CAP, CAP régie. Ainsi, le service prépresse, qui a perdu la réalisation des pages, fonctionnera d’ici fin 2014 comme un prestataire. Créativité et réactivité seront dorénavant requis par le "client". Son premier chantier concret consistera à réinventer, sur le print et sur le web, le produit de petites annonces classées (PAC) de L’Est éclair, qui a perdu 20% de ses recettes en 2013. Cette redéfinition de la fonction, qui tranche avec le rôle classique d’exécution du pré-média, est conçue comme un outil de croissance. Elle devra toutefois démontrer son efficience. Pour perdurer, le prépresse devra contribuer au redressement des deux principaux vecteurs de publicité de L’Est éclair, l’automobile et l’immobilier, en baisse de 10% au premier semestre. Dans le cas contraire, le quotidien, déficitaire en 2013 (15 millions € de CA), pourrait remettre en cause cette réorganisation.